Adoption par la commission des affaires économiques de la proposition de loi du groupe CRCE pour réhausser les APL : une bonne nouvelle pour les locataires

 

Aujourd'hui, les sénatrices et sénateurs de la commission des affaires économiques ont adopté la proposition de loi n°372 du groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste (CRCE) visant à réhausser les APL.

Alors que la grave crise sanitaire, économique et sociale que traverse notre pays a enclenché des difficultés accrues pour les ménages, les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE ont voulu proposer une mesure utile au pouvoir d'achat de nos concitoyens.

En effet, au-delà des mesures ponctuelles prévues de soutien aux allocataires des minima sociaux et des aides au logement, ils estiment qu'il convient d'infléchir durablement la politique du logement menée par ce gouvernement qui conduit à renforcer les difficultés d'accès et de maintien dans le logement, remettant en cause le droit constitutionnel au logement pour tous.

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE souhaitent ainsi engager un coup d'arrêt aux politiques menées depuis 2017 d'économies sur les plus fragiles (baisse de 5 euros des APL, sous indexation systématique, réforme de la contemporanéité ...), un pognon de dingue qui a été pris aux plus faibles pour être rendu à ceux qui ont déjà tout.

La crise que nous traversons doit ainsi permettre de revoir les priorités de l'action publique et rendre plus forte encore l'exigence de solidarité.

La proposition de loi permet ainsi de revenir sur deux mesures particulièrement défavorables aux locataires. La proposition de loi supprime ainsi le mois de carence prévu dans le versement des aides au logement. Elle revient également sur la sous indexation prévue dans la dernière loi de finances. Ces mesures sont soutenues à la fois par le secteur HLM et les associations de locataires.

Les sénatrices et sénateurs du groupe espèrent que cette proposition de loi pourra alors être adoptée en séance publique le 4 juin prochain puis ensuite à l'Assemblée nationale, marquant ainsi la possibilité de réorienter la politique du logement et de solidarité dans notre pays.

Paris, le 27 mai 2020

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut