Le Parc Naturel Marin de la Martinique.....rencontre du grand public sur la plage de l'Anse Figuier.

« CET ÉTÉ LA NATURE NOUS ACCUEILLE, NE GÂCHONS PAS NOS RETROUVAILLES AVEC ELLE ! »

Martinique : l’Office français de la biodiversité aux côtés des Martiniquais à la plage de l’Anse-Figuier pour protéger la biodiversité
Pour ces vacances très particulières, le Parc naturel marin de Martinique mobilise ses agents à la rencontre des vacanciers pour accompagner leurs retrouvailles avec la nature. À Rivière-Pilote, les agents sont allés à la rencontre du grand public sur la plage de l’Anse-Figuier pour les informer sur l’importance de la protection de la faune et la flore des nombreux habitats marins de l’île. 

Après des semaines de confinement et alors que tous les dangers ne sont pas écartés, les Français seront particulièrement nombreux cette année à parcourir les sites naturels et touristiques français, en métropole comme en Outre-mer. Pour favoriser des retrouvailles en harmonie avec la nature, l’Office français de la biodiversité a lancé le 6 juillet une campagne de sensibilisation inédite déclinée dans la presserégionale, en radio, sur les réseaux sociaux, mais aussi sur le terrain.

La campagnede sensibilisation propose de redécouvrir à travers des jumelles des paysages français que nous côtoierons cet été lors de nos loisirs, en vacancesou près de chez nous. Avec un objectif : faire le lien entre cette nature et la fragilité des sites qui vont nous accueillir et mettre en avant les bons gestes pour des vacances respectueuses de la nature, à la mer, en montagne, à la campagne, en forêt ou au bord des rivières. Cette campagne est déclinée sur le terrain tout l’été avec les agents de l’OFB dans chacune des régions en métropole et en outre-Mer.

Dans le cadre de son dispositif de mobilisation des citoyens, l’OFB propose également une plate-forme des gestes à adopter en toute occasion pour préserver la biodiversité, accessible depuis le site web : ofb.gouv.fr/agirpourlabiodiversite  

Le Parc naturel marin de Martinique, de nombreux écosystèmes à préserver

Le Parc naturel marin de Martinique est le deuxième plus grand en superficie après celui de Mayotte, et il intègre la totalité des habitats marins martiniquais, que sont par exemple les mangroves, les plages, les herbiers ou encore les communautés coralliennes. Ces différents écosystèmes regorgent d’une faune et d’une flore remarquables et très variées. Les mangroves entre autres sont une interface entre la terre et la mer, et sont constituées de 5 espèces de palétuviers, où de nombreux poissons s’y réfugient et s’y nourrissent. Elles ont aussi un rôle écologique capital puisqu’elles forment un bassin de décantation naturel pour filtrer l’eau des rivières. De la même façon, on observe dans les herbiers plus de 65 espèces de poissons, ainsi que de nombreuses espèces protégées comme les éponges de mer, placées sous la convention de Berne.

Ce sont cependant des sites très prisés par les vacanciers qui y voient un havre de paix et de tranquillité dans un décor incroyable. C’est pourquoi l’OFB a choisi ce site pour mener une opération de sensibilisation le 25 juillet, et durant toutes les vacances, sur les plages du Parc. Les agents de l’Office et du Parc sont donc allés à la rencontre du public pour l’informer sur les enjeux de biodiversité. Ils ont évoqué notamment la surconsommation du lambi, espèce emblématique de la Martinique devenue très rare aujourd’hui, et les enjeux de la pêche. Une animation pédagogique a également été réalisée, basée sur le toucher sensoriel, pour faire découvrir les espèces que l’on peut retrouver dans les habits du parc : raisiniers, patates bord de mer, éponges de mer ou coquillages.

Aude Brador, Directrice déléguée du Parc naturel marin de Martinique à l’Office français de la biodiversité, a profité de ce moment pour expliquer le travail à l’année de ses agents dans le cadre des opérations de sensibilisation et de contrôle, par exemple sur le ramassage des coquillages qui est interdit sur les plages de Martinique, puisqu’ils contribuent à produire le sable.

Établissement public de l'État créé le 1er janvier 2020, l'Office français de la biodiversité exerce des missions de connaissance scientifique et technique sur les espèces, les milieux et leurs usages, de surveillance et de contrôle des atteintes à l'environnement, de gestion des espaces protégés, de mobilisation de la société et d'appui aux acteurs sur l'ensemble des enjeux de biodiversité aquatique, terrestre et marine, dans l'hexagone et les Outre-mer.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut