Il est des territoires, en France, qui aujourd’hui encore demeurent confidentiels. Le Gard, assurément, en fait partie. Au-delà de Pont-du-Gard, de Nîmes, d’Aigues-Mortes peut-être, la notoriété du département reste encore à faire.

« Quel dommage ! », disent les Gardois à la fois fiers et heureux de faire connaître leur pays, et farouches en même temps. Ce qui est certain, c’est que le Gard recèle de trésors qui s’étendent des Cévennes au Rhône et de la frontière ardéchoise à la mer Méditerranée. Les amateurs d’histoires seront comblés par les vestiges préhistoriques (des dolmens, des menhirs qui n’ont rien à envier à la Bretagne), gallo-romains (le Pont du Gard, la Maison Carrée, le Musée de la Romanité), médiévaux (églises, villages et châteaux romans pullulent sur tout le territoire), miniers (Alès, la Grand-Combe) et par l’héritage des Camisards. Les amoureux de belles pierres s’émerveilleront devant Uzès, la cité ducale, devant Aigues-Mortes, liée à Saint-Louis, ou en déambulant dans certains des plus beaux villages de France. Du mont Aigoual au petit port méditerranéen du Grau-du-Roi en passant par la vallée de la Cèze, du Gardon, le tourisme vert et sportif est également à l’honneur ici.

Enfin, les amateurs de bonne chère et de savoir-vivre ne seront pas en reste. Produits du terroir uniques (gardiane de taureau, oignon doux des Cévennes, pélardon, brandade de morue...), vins renommés (de nombreuses AOC et IGP parsèment le dépar­tement), fêtes joyeuses et authentiques et traditions taurines (notamment pour les anti-corridas) raviront les plus fins gourmets et les bons vivants.

En cette année 2020 si particulière pour le tourisme français, le Gard, territoire rural par excellence, a des atouts qui auraient de quoi séduire toute une famille !

www.petitfute.com 9.95€  version numérique offerte

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut