JOURNÉE DE LA TERRE 22 AVRIL 2021

La Journée de la Terre est un événement annuel qui a lieu le 22 avril et qui vise à démontrer le soutien à la protection de l'environnement. Organisée pour la première fois le 22 avril 1970, l'histoire de cette journée remonte à l'UNESCO.

En 1969, lors d'une conférence de l'UNESCO à San Francisco, le militant pacifiste John McConnell a proposé une journée en l'honneur de la Terre et du concept de paix, qui serait observée pour la première fois le 21 mars 1970, premier jour du printemps dans l'hémisphère nord. Cette journée de l'équilibre de la nature a ensuite été sanctionnée par une proclamation rédigée par McConnell et signée par le secrétaire général des Nations unies, Maha U Thant. Un mois plus tard, le sénateur américain Gaylord Nelson a proposé l'idée d'organiser un séminaire national sur l'environnement le 22 avril 1970. Il a engagé un jeune activiste, Denis Hayes, pour être le coordinateur national. Nelson et Hayes ont rebaptisé l'événement "Journée de la Terre". Denis et son équipe ont propagé l'événement au-delà de l'idée originale.

Le thème de la Journée de la Terre de cette année est Restore Our Earth ", qui met l'accent sur les processus naturels, les technologies vertes émergentes et la pensée innovatrice qui peuvent restaurer les écosystèmes de la planète. Le patrimoine mondial de l'UNESCO nous appartient à tous. Il appartient donc à chacun d'entre nous de restaurer la Terre, non seulement parce que nous nous soucions du monde naturel, mais aussi parce que nous y vivons. Nous avons tous besoin d'une Terre saine pour assurer nos emplois, nos moyens de subsistance, notre santé, notre survie et notre bonheur. Une planète saine n'est pas une option - c'est une nécessité.

Il est donc essentiel que les sites du patrimoine mondial de l'UNESCO soient protégés car de nombreuses communautés en dépendent et les générations futures comptent sur nous pour assurer la transmission et la protection intergénérationnelles. La Convention du patrimoine mondial est l'un des instruments internationaux les plus efficaces pour reconnaître les lieux naturels les plus exceptionnels du monde, caractérisés par une biodiversité, des écosystèmes, une géologie ou des phénomènes naturels remarquables.

La Convention a permis la reconnaissance internationale d'environ 3 500 000 km2 dans plus de 250 sites marins et terrestres répartis dans plus de 95 pays. Bien que la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO présente encore certaines lacunes, elle protège actuellement un échantillon extrêmement précieux de notre patrimoine naturel.

Les sites naturels fournissent des habitats essentiels à de nombreuses espèces emblématiques et abritent une beauté naturelle unique, des paysages époustouflants, des processus écologiques rares et une biodiversité exceptionnelle. Ils comprennent de nombreux lieux emblématiques tels que le Parc National de Serengeti, les Îles Galápagos, le Parc National de Yellowstone et la Grande Barrière, qui constituent souvent le dernier refuge pour des espèces menacées d'extinction, comme le gorille de montagne, le panda géant et l'orang-outan. Deux tiers des sites naturels sont des sources cruciales d'eau, et environ la moitié d'entre eux contribuent à prévenir les catastrophes naturelles telles que les inondations ou les glissements de terrain. Ils jouent également un rôle central dans la régulation du climat et le piégeage du carbone, car les forêts présentes dans les sites des régions tropicales stockent, selon les estimations, 5,7 milliards de tonnes de carbone, soit une densité de carbone de la biomasse forestière supérieure en moyenne à celle du reste du réseau d'aires protégées. Les sites marins sont également essentiels à l'atténuation des impacts climatiques en tant qu'écosystèmes de carbone bleu.

Des millions de personnes dépendent directement des innombrables produits et services que ces sites peuvent fournir, puisque plus de 90 % des sites naturels répertoriés créent des emplois et procurent des revenus grâce au tourisme et aux loisirs.

Plus d'un milliard de personnes dans le monde participent désormais aux activités de la Journée de la Terre chaque année, ce qui en fait la plus grande manifestation civique au monde. Aujourd'hui, nous vous invitons à participer à la Journée de la Terre et à continuer à aider à protéger notre irremplaçable planète Terre chaque jour dans les 194 États parties de la Convention du patrimoine mondial. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut