Un nouveau délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’outre-mer et la visibilité, assisté de 3 experts, nommé au Conseil des ministres.

Nommé au conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier, le guadeloupéen Mael Disa, membre de la République en Marche, sera assisté dans sa mission par le juriste Ferdinand Melin-Soucramanien, l'Avocate en droit du Sport et des AffairesJoelle Monlouis et la fondatrice et directrice de l'école Miroir, Catherine Jean-Joseph

 

Mael Disa succede à 3 guadeloupéens, Patrick Karam,Claudy Siar,Jean-Marc Mormeck, et une Réunionnaise Sophie Elizéon.

 

Mael Disa (d'origine guadeloupéenne)

mael disa nk

Maël Disa-Vingatamin (31 ans): Ayant grandi dans une famille militante, Maël s’intéresse très tôt à l’engagement citoyen. Alors étudiant, il participe en 2007 à la campagne présidentielle avec les Jeunes UMP avant d’être rapidement déçu par l’extrême droitisation de ce mouvement. Ingénieur chimiste de formation, il se consacre alors à l’entreprenariat dans le développement durable et la santé entre la Guadeloupe et les Etats-Unis. Marcheur de la première heure, il participe activement à la campagne présidentielle du Président Macron.

Il était référent de la République en Marche en Guadeloupe

 

 

 

 

 

 

 

 Ferdinand Melin-Soucramanien(d'origine réunionnaise)

melin soucramanien ferdinand

Ferdinand Mélin-Soucramanien est né le 10 février 1966 à Aix-en-Provence. Licencié en lettres de l'Université de La Réunion, il est aussi docteur en droit de Université d'Aix-Marseille, a été maître de conférences de droit public de cette université et reçu au concours d'agrégation en droit public en 19981. C'est un auteur reconnu dans le domaine du droit constitutionnelfrançais1. Il est professeur de droit constitutionnel à l'université de Bordeaux .

Il a reçu, pour sa thèse consacrée au « Principe d'égalité dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel », le premier prix de thèse du Conseil constitutionnel français.

Ferdinand Mélin-Soucramanien a fait partie de la commission Jospin sur la rénovation et la déontologie de la vie publique. Il a également été membre du Groupe de travail sur l’avenir des institutions présidé par MM. Claude Bartolone et Michel Winock, nommé par le Président de l’Assemblée nationale, M. Claude Bartolone de novembre 2014 à octobre 2015 qui a donné lieu à un rapport officiel publié à La documentation française.

Ferdinand Mélin-Soucramanien est nommé en avril 2014 déontologue de l'Assemblée nationale, il succède à Noëlle Lenoir. Le poste a été créé en 2011 afin de prévenir les conflits d’intérêts, le déontologue est chargé de recevoir les déclarations d’intérêts et de conseiller les députés. Le Canard Enchainé révèle qu'il n'aurait pas demandé l'autorisation de cumul d'activité auprès de la présidence de l'Université de Bordeaux. Par conséquent, il a continué de percevoir sa rémunération de Professeur d'Université malgré son absence pour ses heures d'enseignements en parallèle de sa rémunération en tant que "déontologue". Il admet avoir un peu un "tatônné" mais que c'est "lié à l'originalité et à la nouveauté de la fonction, qui à mes yeux, est utile à l'assainissement de notre démocratie". Suite à ces révélations, il a régularisé sa situation administrative.

Son mandat s'étant achevé en juin 2017, il fait paraître une tribune au HuffPost, déclarant que « L'institution du Déontologue à l'Assemblée doit à mes yeux être consolidée et ses moyens humains et budgétaires accrus. ».

En 2009 il s'est déclaré favorable à l'évolution statutaire de l'île de La Réunion  lors d'un colloque sur l'avenir institutionnel des DOM.

Depuis 2011, Ferdinand Mélin-Soucramanien a effectué plusieurs missions pour le compte du gouvernement afin de formuler des propositions sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Ces propositions ont été consignées dans un rapport officiel co-signé par lui et le conseiller d'État, Jean Courtial, rapport publié à la documentation française.

Depuis 2019, il appartient au conseil scientifique de la DILCRAH.source wikipedia

Joelle Monlouis (d'origine guadeloupéenne)

monlouis joelle

Ancienne pratiquante d’athlétisme jusqu’au niveau national et de football, passionnée de Sport, Joëlle Monlouis a une excellente connaissance de cet écosystème et est parfaitement au fait de ses spécificités et de ses enjeux.

Fondatrice du cabinet Monlouis, elle possède une forte expertise dans les domaines du droit des Affaires (M&A, relations entre associés, contentieux commercial,...) et du droit du Sport (conseil auprès de Confédérations/Fédérations/Clubs & Sportifs, contrat de naming et droits TV, contentieux devant le TAS et les instances fédérales internationales,...).

Avocate internationale spécialiste du continent Africain et des Caraïbes, elle travaille également avec l’Europe et le Moyen-Orient.

Le cabinet Monlouis est classé parmi les meilleurs cabinets d’avocats français en droit du sport en 2019 par le magazine Décideurs Juridiques qui évoque sa « forte notoriété » ainsi que la « discrétion et efficacité » de Joëlle Monlouis pour qualifier sa pratique.

Pédagogue, elle est également très impliquée en tant que chargée d’enseignement auprès de l’Université de Bourgogne ainsi que dans plusieurs écoles de commerce parisiennes ayant des cursus spécialisés en sport.

Par ailleurs, présidente de plusieurs commissions tant disciplinaire que réglementaire, sa capacité d’écoute couplée à une excellente gestion de la direction des audiences ont forgé sa réputation.Source wikipedia

Catherine Jean-Joseph (d'origine martiniquaise)jean joseph catherine

Après avoir été agent artistique de comédiens et d’auteurs, puis successivement conseillère de programmes et productrice artistique aux directions de la rédaction française de France 2 et de TF1, Catherine Jean-Joseph Sentuc a fondé l’Ecole Miroir qui vise à favoriser l’égalité des chances et l’émergence des talents des quartiers populaires et ruraux. Elle est également manager conseil en audiovisuel. Membre de la commission Images de la Diversité au CNC pendant 3ans, elle siège à l’observatoire Médias Education au CSA, est vice présidente du Robert Kennedy French Center for Human Rights et vient de rejoindre le CA des Ateliers Médicis. En 2016, elle est élevée à la distinction de Chevalier de l’Ordre National du Mérite par la Ministre de la Culture Audrey Azoulay.Elle a été l’agent de Marion Cotillard et de Claudia Tagbo. Passée par Studio Canal, Disney, mais aussi par la fiction de TF1 et France 2, elle maîtrise parfaitement les rouages du cinéma et de la télévision, mais aussi les dommages du formatage audiovisuel : Aujourd’hui à la tête de l’Ecole Miroir, elle met son expertise au service de l’égalité des chances et forme des comédiens qui ressemblent à notre pays : pluriel !

 

Installation de la nouvelle délégation interministérielle

à l’égalité des chances des Français d’outre-mer et la visibilité

 

Paris, le 16 janvier 2020 - Annick Girardin, ministre des outre-mer, a présenté le nouveau délégué interministériel à l’égalité des chances des français d’outre-mer et la visibilité, Maël Disa, 33 ans, originaire de Guadeloupe. Nommé en conseil des ministres le 15 janvier 2020, Maël Disa est accompagné de trois experts missionnés pour l’appuyer dans ses missions : Catherine Jean-Joseph, Ferdinand Mélin-Soucramanien et Joëlle Monlouis.

Autrefois rattachée au Premier ministre, cette délégation dépend désormais du ministère des outre-mer. Ses missions sont désormais élargies aux enjeux de visibilité. Le délégué sera appuyé par trois experts reconnus dans leurs champs de compétences respectifs : culture, sport et recherche.

Catherine Jean-Joseph est chargée d’une mission sur la mise en place du réseau des cultures d’outre-mer ainsi que la création d’une charte d’engagement pour la visibilité des cultures outre-mer. Ces engagements sont inscrits dans le Livre Bleu outre-mer.

Joëlle Monlouis est chargée d’une mission sur la promotion des dispositifs d’accompagnement des sportifs ultramarins de haut niveau par les entreprises. Elle travaillera également en partenariat avec le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 afin que les ultramarins trouvent toute leur place dans leur préparation de cet évènement majeur.

Ferdinand Mélin-Soucramanien est chargé d’une mission visant à créer une chaire universitaire dédiée spécifiquement à l’étude des outre-mer. À la croisée de plusieurs sciences humaines (histoire, sociologie, économie, droit), le titulaire de cette « chaire outre-mer » sera en lien régulier avec le ministère des outre-mer, les collectivités ultramarines, les délégations parlementaires aux outre-mer, ainsi que les associations d’étudiants ultramarins.

« Je suis fière de la mise en place de cette nouvelle délégation interministérielle, avec qui nous travaillerons en lien étroit pour rendre visible la réussite des outre-mer, de nos talents, nos entrepreneurs, nos sportifs, nos artistes, nos universitaires », déclare Annick Girardin, ministre des outre-mer. « Cette mission est également d’une importance fondamentale pour les Français d’outre-mer vivant dans l’hexagone, qui n’ont pas toujours les mêmes accès ni les mêmes droits que les autres. J’ai confiance en Maël Disa et en son équipe pour la mener à bien. »



* * *

Biographies



Maël Disa - Guadeloupéen de 33 ans, diplômé de l’Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale de l’université technologique de Compiègne. Jeune entrepreneur, il a créé 4 entreprises et travaille entre la Guadeloupe et l’hexagone.

Ferdinand Mélin-Soucramanien - Originaire de La Réunion, Ferdinand Mélin-Soucramanien est déontologue, professeur de droit public et constitutionnel à l’université de Bordeaux, agrégé et docteur en droit de l’université d’Aix-Marseille et auteur de plusieurs ouvrages.

Catherine Jean-Joseph - Productrice audiovisuelle reconnue, d’origine martiniquaise, fondatrice et présidente de l’École miroir, elle a également travaillé au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et au Centre national du cinéma (CNC).

Joëlle Monlouis – Avocate guadeloupéenne spécialisée en droit du sport et des affaires, membre et présidente de plusieurs commissions sportives, d’athlétisme, de football et de basketball.

 

Contact presse du ministère des outre-mer

01 53 69 26 74

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut