HDF propose la plus grande centrale électrique au monde à hydrogène, intégrant 80% d'énergie renouvelable

Hydrogène de France (HDF) a répondu cet été à l’Appel à Manifestation d’Intérêt du Gouvernement néo-calédonien pour le remplacement de la centrale électrique de Doniambo, située à Nouméa avec un projet d’envergure d’un montant d’investissement d’un milliard d’euros, CAGOU ENERGIES.

Le projet, véritable alternative aux centrales gaz de forte puissance consiste en une centrale électrique à puissance garantie de 160 MW, pouvant monter jusqu’à 200 MW au besoin.

Le projet CAGOU ENERGIES se veut le point de départ du développement d’une filière hydrogène en Nouvelle-Calédonie, permettant par ailleurs le déploiement d’un réseau de mobilité propre (bus, camion, bateaux…). 

 

CAGOU ÉNERGIE est une centrale Renewstable®, développée par HDF Energy. Une centrale Renewstable® est une nouvelle façon de produire de l’énergie grâce à l’hydrogène : une électricité stable et garantie, à partir d’une énergie primaire intermittente, à un prix compétitif par rapport aux solutions fossiles.

La centrale CAGOU ÉNERGIE est un projet de production de 200 MW d’électricité à partir d’énergie renouvelable, d’un stockage massif d’énergie sous forme d’hydrogène et de groupes électrogènes diésel pour garantir cette production à 100%. Plus de 80% de l’électricité de la centrale CAGOU ÉNERGIE sera non polluante et produite par la  Nouvelle-Calédonie, pour la Nouvelle-Calédonie.

En effet, aujourd’hui, les besoins énergétiques de l'île sont couverts à 96% par des importations de charbon et de produits pétroliers. Le territoire est très dépendant des importations et très vulnérable sur le plan énergétique.

Les énergies solaires et éoliennes sont les énergies renouvelables les plus matures et atteignent des niveaux de prix très bas. Leur nature intermittente limite leur intégration dans le réseau électrique du territoire. En outre, l’activité métallurgique calédonienne nécessite une importante quantité d’électricité particulièrement fiable et au meilleur coût.

Le projet CAGOU ÉNERGIE vise à remplacer la centrale de Doniambo, vieille centrale électrique à bout de souffle, polluante et chère à exploiter. Pour la remplacer, une solution de centrale au « gaz naturel » a été proposée. Mais le gaz reste une énergie fossile et polluante contenant plus de 90% de méthane, un puissant gaz à effet de serre. En outre, le « gaz naturel » nécessite une logistique d’approvisionnement complexe, onéreuse, elle-même polluante. Et, dans le cas du projet présenté, un bateau gazier amarré en permanence au large de l’îlot Freycinet et un gazoduc sous-marin de 7 km qui traverse la baie. Ce qui pose de vraies questions sur le plan environnemental.

Enfin, le prix du gaz est incertain: il fluctue en fonction des marchés internationaux et des contextes géopolitiques. Une solution gaz maintient la Nouvelle-Calédonie dans une dépendance aux importations d’énergie fossile et aux marchés internationaux.

La centrale pays CAGOU ÉNERGIE est l’alternative.

CAGOU ÉNERGIE, c’est plus de respect de l’environnement, c’est plus d’autonomie énergétique, c’est un prix fixe sur 25 ans, c’est de l’emploi local et de la création de valeur pour les néo-calédoniens. Et ce, à un prix compétitif par rapport au gaz.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut